L’association caritative de Chicagoland RMHC bénéficie d’un don de Rensair

avril 1, 2021 – 5 Min

La vie pendant la pandémie de coronavirus est difficile pour les familles. C’est encore plus difficile pour les familles avec des enfants gravement malades.

Un objectif commun

When Rensair, une entreprise basée au Royaume-Uni qui fabrique des purificateurs d’air Portatifs de qualité hospitalière, a pris connaissance des difficultés auxquelles Fondation Ronald McDonald ® Chicagoland & Northwest Indiana (OMRM-CNI) a dû faire face à cause de la pandémie mondiale, elle y a vu une opportunité de leur venir en aide.  

Développée à l’origine pour les hopitaux scandinaves, la technologie de Rensair combine des filtres HEPA H13 et une lumière UV-C pour capturer et détruire bactéries et virus, dont la famille des agents pathogènes des coronavirus. 

Le défi

Holly Buckendahl, PDG du RMHC de Chicagoland et du Nord-ouest de l’Indiana, a déclaré que c’était la panique lorsque la pandémie a frappé. “Nous hébergeons chaque année des familles avec des enfants malades venant de tous les états des États-Unis ainsi que de 12 à 15 pays“, explique-t-elle. La pandémie mondiale a fait surgir pour RMHC-CNI des défis de dimension internationale. Ils gèrent cinq maisons Ronald McDonald, , trois salles familiales Ronald McDonald (situées au sein d’hôpitaux partenaires) et deux unités mobiles Ronald McDonald Care, des unités médicales mobiles fournissant des soins pédiatriques aux communautés mal desservies. Avant la pandémie, le RMH-CNI hébergeait gratuitement jusqu’à 162 familles chaque nuit. 

RMHC-CNI aide les familles avec des enfants ayant besoin de soins intensifs néonatals/pédiatriques, de traitements en oncologie et de greffes d’organes (cœur, foie). “Ces enfants sont malades et un long périple les attend », explique Buckendahl. Certaines familles reviennent nous voir sur des périodes de 5, 10 voire 15 ans. « Nous devenons une véritable famille ».

Il n’est pas surprenant que de nombreux enfants soient immunodéprimés. RMHC-CNI est donc vigilant et soucieux de maintenir ses locaux propres et aseptisés, mais le coronavirus a provoqué un important besoin de changement des protocoles. 

Les grands changements

RMHC-CNI a rapidement adopté les normes internationales de RMHC et les exigences concernant l’EPI pour le personnel et les visiteurs. Ils ont redoublé leurs efforts de désinfection des surfaces et mis en place des mesures de distanciation sociale. Leurs maisons Ronald McDonald sont restées ouvertes, mais ils ont dû fermer deux salles familiales. Conformément au protocole de l’hôpital, RMHC-CNI a restreint l’hébergement à un seul parent avec le patient. La rotation des chambres est devenue un gros problème. Une fois libérée, la pièce restait inoccupée pendant 48 heures. Ensuite, une équipe de nettoyage pouvait la désinfecter pour les prochains pensionnaires. En raison des restrictions dûes à la pandémie, le taux d’occupation a chuté de 96% à 35%.

“C’était vraiment horrible de devoir supprimer le soutien communautaire et émotionnel rendu possible par la vie en résidences partagées », déclare Lisa Mitchell, vice-présidente des programmes et des services de RMHC-CNI. “La vie est devenue très solitaire ». Les salles de jeux ont dû être fermées et les espaces communs étaient interdits. Avant la pandémie, la plus grande maison Ronald McDonald, avec ses 70 chambres, préparait et servait des repas quotidiens pouvant accueillir jusqu’à 120 personnes. Cela devait changer. Les familles ne pouvaient plus se rendre dans la cuisine. Des repas à emporter étaient livrés à domicile et les familles prenaient leurs repas dans leur chambre.

Les services de bénévolat ont également été suspendus. “Nous comptons sur 200 à 300 bénévoles chaque mois », explique Buckendahl. “Durant l’année de la pandémie, nous avons perdu environ un million de dollars en aide bénévole. Il n’y avait plus de bénévoles pour accueillir les familles, enregistrer leurs arrivées, préparer les repas, nettoyer la cuisine, servir des biscuits ou aider pour l’organisation des fêtes d’anniversaire. Le personnel est intervenu pour s’assurer que toutes les tâches essentielles étaient effectuées, mais c’était très difficile pour l’équipe“, explique Buckendahl. 

Les questions majeures

Lorsque la recherche scientifique a confirmé que le coronavirus se propageait à travers les particules en suspension dans l’air, Mitchell a passé en revue le système de CVC (chauffage, ventilation et climatisation), qui était différent dans chaque maison. “J’ai consulté notre entrepreneur en CVC pour appréhender les options possibles pour l’installation de la technologie Blue Light, mais cela ne semblait pas être un investissement rentable“, dit-elle. « C’était très coûteux, il n’y avait alors pas de données croisées démontrant l’efficacité de ce système pour détruire le coronavirus, et une maintenance continue était nécessaire ce qui représentait un coût réel ». Mitchell a passé d’autres options en revue et s’est penchée sur d’autres stratégies de filtration de l’air.

Résultat

Rensair a fait don de 16 purificateurs d’air à RMHC-CNI. Ils ont été immédiatement mis en service. « Pour moi, la portabilité des purificateurs d’air Rensair est un atout important », explique Mitchell. Le fait de pouvoir placer des purificateurs d’air Rensair dans les pièces vacantes depuis peu a réduit le temps de roulement. Nous pouvons à présent acceuillir plus de familles et, après filtration de la pièce, les appareils peuvent être relocalisés dans les espaces communs. 

Rensair at Fondation Ronald McDonald Chicagoland & Northwest Indiana

Les tests effectués par des laboratoires indépendants et le fait que les hôpitaux utilisent, font confiance et approuvent Rensair sont des arguments qui ont également impressionné Mitchell. 

Buckendahl explique que  » Le design élégant et compact de Rensair est est véritable plus, c’est facile à déplacer et à utiliser, et l’entretien est simple“, dit-elle. « Nous nous efforçons d’offrir en permanence un environnement le plus sain possible pour les familles que nous accueillons. Nous continuons de prendre toutes les mesures possibles pour contribuer à une meilleure qualité de l’air, en suivant les conseils de RMHC Global, de nos hôpitaux partenaires et d’autres autorités médicales, telles que les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). 

Le taux d’occupation est maintenant d’environ 55 à 60 % sur l’ensemble de l’organisation. À l’approche de l’été, Mitchell espère voir le taux d’occupation avoisiner les 75 %. Les Maisons Ronald McDonald sont nées grâce à la communauté et au soutien nombreuses personnes. « Pour nous, le soutien apporté par Rensair à nos familles est très inspirant et nous sommes reconnaissants de l’investissement qu’ils ont fait dans les œuvres de bienfaisance des maisons Fondation Ronald McDonald Chicagoland & Northwest Indiana“, déclare Mitchell. 

En savoir plus à propos de Rensair.

air cleaning devices air filtration hospital grade air purification Rensair Rensair hospital-grade air purification ronald mcdonald

Demander un devis

Décrivez vos besoins et obtenez votre devis dans les 24 heures

Demandez un devis

Parler a un expert

Réservez une consultation gratuite avec l'un de nos experts techniques

Réservez votre consultation